26 et 27 mai 2020 Carreau du Temple - Paris - France La rencontre capitale des acteurs du packaging de luxe

Kaleido by com&prima : le “luxécolo”

Kaleido by com&prima : le “luxécolo”

Le 16/05/2019

Nés de la rencontre entre deux passionnés de design et d’écologie, les nouveaux packagings du spécialiste de l’objet institutionnel et des cadeaux d’entreprises Kaleido by com&prima revisitent les codes du luxe à l’étalon d’un matériau encore inédit en Europe. Chronique annoncée d’une éco success story.

Lorsqu’elle évoque la toute jeune marque qu’elle viendra présenter avec son partenaire, Bozidar Basic, lors de l’Édition Spéciale by Luxe Pack, Lynda Azzoug s’enflamme : « Notre collection d’étuis, de coffrets et d’écrins Kaleido by com&prima est née d’un véritable coup de cœur professionnel. Bozidar Basic et moi-même sommes tous deux passionnés de design et d’écologie et notre collection est le mariage parfait entre ces deux univers ». Mariage entre un matériau novateur (la fibre de cellulose recyclée et compressée), un savoir-faire exclusif, celui de Bozidar Basic, et un potentiel de développement : celui de com&prima. Mais reprenons les choses dans l’ordre…

Des propriétés mécaniques distinctives

« Je recherchais un matériau innovant et écologique », explique Lynda Azzoug, « À partir de fibre de cellulose recyclée et compactée, Bozidar avait réussi à développer une matière noble, légère et résistante, très peu impactante pour l’environnement : un rêve ! ». D’autant que ce matériau, recyclable à l’infini, se trouvait offrir « une souplesse et une malléabilité exceptionnelles » :

 « Les propriétés mécaniques de la fibre de cellulose permettent des réalisations d’une finesse exemplaire avec un rendu esthétique résolument distinctif et ce, sans rien céder à la résistance ou à la solidité », poursuit Lynda Azzoug. « Nos packagings – entièrement éco-conçus d’un bout à l’autre de la chaîne de production – présentent en outre l’avantage d’être livrables à plat. Conjugué à la légèreté même du matériau, cela permet des économies significatives en termes de facture carbone au transport ».

Une élégance toute naturelle

Côté esthétique, cette fibre – « Inédite en Europe », précise Lynda Azzoug -, offre des effets visuels et un toucher à mi-chemin entre bois et tissage pour une surface joliment texturée qui accepte tout type d’embellissement : « Notre fibre est imprimable en quadri et/ou en all over, embossable, gaufrable mais aussi susceptible d’être travaillée au laser pour des effets de découpe des plus simples aux plus ouvragés : toutes les audaces en termes de finitions et de parachèvement sont permises ». Mais c’est dans une version brute que Lynda et Bozidar ont choisi de présenter leurs étuis sur le salon : « précisément pour mettre en valeur leur texture si singulière, la patine qu’offre la matière même dans sa version la plus épurée ».

Revendiquant leur vocation re-use et imaginés pour le segment des V&S et de la cosmétique, les packagings Kaleido by com&prima sont enfin 100% mono matériau : « Jusque dans leurs calages qui sont fabriqués à partir de la même fibre recyclée et compressée ». Et pour pousser la logique écologique jusqu’au bout, les chutes de matière issues des découpes des étuis et coffrets ont été valorisées : « Nous les avons utilisées pour fabriquer des sous-verres, des cartes de visite ou encore des étuis à stylos », conclut Lynda Azzoug.

Linkedin
Viadeo
Imprimer