31 AOUT - 01 SEPT 2021 Carreau du Temple - Paris - France La rencontre capitale des acteurs du packaging de luxe

Gerresheimer va plus loin avec le verre recyclé PCR

Le 20/04/2021

Gerresheimer, pionnier de l’intégration du verre PCR dans sa production, présente en 2021 de nouveaux flacons avec 40 % de verre recyclé PCR : un taux jamais atteint avec du calcin recyclé provenant de collectes locales.

En janvier dernier, le groupe Gerresheimer a dévoilé sa nouvelle identité visuelle : un nouveau logo et une signature, « Innovating for a better life », qui traduisent la transformation de ce groupe industriel. Connu depuis longtemps comme producteur de composants pour la pharmacie et la cosmétique (on lui doit un tiers des fioles de vaccins dans le monde, notamment pour le vaccin Pfizer contre la COVID-19), Gerresheimer remet les besoins du client au cœur de son activité pour se positionner comme créateur de solutions packaging et d’innovations.

En la matière, Gerresheimer avait pris, il y a 11 ans déjà, une longueur d’avance, en commençant à intégrer 25 % de verre PCR dans sa production, pour servir alors des clients tels que les marques Body Shop et L’Oréal. A mesure que son process s’est amélioré, la proportion de calcin recyclé a augmenté pour atteindre 40 % aujourd’hui.

Pour Nicola Balena, Vice-Président Cosmétiques pour Gerresheimer, il est essentiel de bien faire la distinction entre le verre PCR (Post-Consumer Recycled) qui est du verre jeté et collecté après utilisation et le verre PIR (Post-Industrial Recycled) qui provient de déchets industriels de production : «La seule voie vertueuse est l’utilisation du verre issu des filières des collecte est la seule façon de faire du recyclé qui favorise véritablement l’économie circulaire, le reste est du greenwashing !».

Sur son site de Momignies (Belgique) spécialisé dans la production de verre pour le secteur de la cosmétique, Gerresheimer ne produit plus que du verre avec 40 % de PCR (taux et provenance certifiés tous les 6 mois par un auditeur externe). Des grands noms de la cosmétique comme Clarins, Biotherm ou encore L’Occitane ont déjà opté pour ces flacons pour certains de leurs produits. Gerresheimer en présentera quelques exemples sur le salon en juin, ainsi qu’un pot de 50 ml ultra-léger : il pèse moins de 60 g, contre 100 à 150 g pour un pot en verre standard.

« Nous avons mesuré que l’intégration de 40 % de calcin PCR permet de réduire de 14 % la consommation énergétique globale de notre production, ajoute Nicola Balena, c’est équivalent à l’impact du mode de vie de 760 Européens moyens sur un an ». 760, c’est aussi le nombre d’employés qui travaillent sur le site de Momignies : un chiffre qui a du sens !

Linkedin