26 et 27 mai 2020 Carreau du Temple - Paris - France La rencontre capitale des acteurs du packaging de luxe

Pivaudran : repousser les frontières de l’aluminium pour un matériau toujours plus durable

Pivaudran : repousser les frontières de l’aluminium pour un matériau toujours plus durable

Le 24/05/2019

Recyclable à l’infini, l’aluminium est un minerai naturel durable par essence. N’utilisant pour l’heure que le métal dans sa forme la plus pure, Pivaudran n’exclut pas de pouvoir intégrer de l’aluminium recyclé dans la boucle du luxe responsable.

99,85% : c’est le taux de pureté qu’affiche actuellement l’aluminium utilisé par Pivaudran pour satisfaire les exigences de l’industrie du luxe. Si l’aluminium est recyclable, celui de Pivaudran a donc tout particulièrement la cote auprès des négociants en métaux : « Chutes de production ou rebuts éventuels : nous valorisons l’intégralité de nos déchets de production », indique Marc Pivaudran, président de l’entreprise lotoise. « Nous avons en effet la chance de travailler un matériau non seulement naturel mais également recyclable à l’infini ».

Un matériau recyclable et recyclé donc, mais pour l’heure cependant, rarement recyclé dans le packaging des produits de luxe. Une piste de travail que Pivaudran a toutefois choisi de ne pas écarter : « Avec notre fournisseur, nous avons engagé des essais techniques pour vérifier dans quelles proportions il serait pertinent d’intégrer de l’aluminium recyclé dans les pièces embouties que nous produisons, sans altérer les possibilités qu’offre ce matériau du point de vue du façonnage. Le premier challenge est bien sûr de ne rien perdre des qualités mécaniques de l’alu ». Le second challenge étant (sans doute) d’amener les marques à faire quelques menues concessions : « Le recyclé induira possiblement un peu moins de brillance et un peu moins de souplesse à la déformation mais pour certaines pièces, de par leur géométrie, leur destination ou le style esthétique recherché, cela pourrait s’avérer parfaitement acceptable ».

Une dynamique durable

Un axe de recherche qui fait écho à la stratégie développement durable que mène Pivaudran depuis plusieurs années. De la même manière que l’entreprise a mis en place une politique déchets responsable globale – « Tant en ce qui concerne nos lignes de production que nos bureaux », précise Marc Pivaudran -, elle procède au traitement de ses effluents directement sur site :

 « Dès les années 90, nous nous sommes dotés d’une station d’épuration pour traiter à la source les effluents issus notamment de nos chaînes d’anodisation. Depuis 3 ans, ces effluents traités sont dirigés vers la station d’épuration de la ville de Souillac pour y être traités une seconde fois : il se trouve en effet que par synergie physico-chimique, intégrer nos rejets permet d’améliorer le traitement des eaux usées de la ville pour obtenir des rejets de meilleure qualité ». Un pacte gagnant-gagnant. Et gagnant. Pour l’entreprise, la municipalité et l’environnement.

En l’espace de quatre ans, nous avons réduit notre consommation d’énergie de 30%. Parallèlement, nous avons divisé nos consommations d’eau par deux.

Marc PIVAUDRAN

Linkedin
Viadeo
Imprimer