26 et 27 mai 2020 Carreau du Temple - Paris - France La rencontre capitale des acteurs du packaging de luxe

Eska : cap au vert, toutes !

Eska : cap au vert, toutes !

Le 21/03/2019

Le fabricant de carton présentera son innovation phare de l’année, l’Eska Jeans. Mais avant cela, flash-back sur les nouveaux coloris de cartons teintés dans la masse lancés par l’entreprise néerlandaise…

Ce n’est un scoop pour personne : le carton est l’un des champions de la durabilité. Un matériau dont Eska produit chaque année quelque 250 000 tonnes. En 100% recyclé. « Nous avons commencé à expérimenter l’utilisation du papier recyclé comme matière première dès 1934 », souligne Sophie Greff, marketing manager. « Et depuis 1970 nous n’utilisons plus que du papier 100% recyclé pour fabriquer nos cartons ». Cartons qui se déclinent désormais en version teintée dans la masse. Objectif : offrir des finitions parfaites. Et qui le resteront. « La couleur demeure uniforme, sans que l’on voie aucune sous-couche grise, même au pliage ou à l’éraflure ». Une option particulièrement intéressante s’agissant des calages intérieurs : « Dès lors qu’ils sont teintés dans la masse, les calages carton offrirent un rendu tout aussi esthétique que les thermoformés. Avec l’avantage écologique inhérent au carton en prime ».

Eska Black, Eska White (100% recyclé), Red, Orange ou Pink : ces cartons couleur trois couches (une couche carton entre deux couches papier) ont rencontré au Luxe Pack Monaco un vif succès auprès des marques. Lesquelles sont d’ores et déjà demandeuses de coloris sur mesure : « Ce qui est parfaitement réalisable », indique Sophie Greff.

Une démarche globale

Sophie GREFF Marketing Manager

Au fil des années, Eska a investi en continu dans des installations permettant de réduire sa consommation d’énergie : « Sur notre segment, nous pouvons aujourd’hui arguer de l’une des plus faibles empreintes carbone en termes d’utilisation d’énergie primaire. Outre le fait que nous utilisons le combustible fossile le plus propre qui soit (le gaz naturel), nous produisons une partie de notre énergie à partir de nos résidus de produits finis mêmes : nous traitons nos déchets de papier en interne afin de récupérer le gaz libéré pour produire de la vapeur, elle-même utilisée dans nos process de production”. En d’autres termes : les kilos-déchets sont chez Eska convertis en énergie. Ce qui a permis à l’entreprise de réduire sa consommation de gaz naturel de plus de 20%.

Avantage collatéral : les déchets de production n’ont pas besoin d’être transportés pour traitement externe en fin de  vie : “Cela équivaut à environ 800 flux de camion économisés chaque année, soit 95 000 litres de diesel”. À l’horizon 2020, Eska vise ainsi à réduire ses déchets de 75 %, sa consommation de gaz de 30 % et sa facture carbone de 10%.

Linkedin
Viadeo
Imprimer