26 et 27 mai 2020 Carreau du Temple - Paris - France La rencontre capitale des acteurs du packaging de luxe

Absolution : durable mais pas que…

Absolution : durable mais pas que…

Le 07/01/2019

Biologique et urbaine, unisexe mais ultra-ciblée, la marque parisienne célèbre cette année ses dix ans. Son « truc en plus » ? Avoir su développer une approche distinctive de la cosmétique durable.

Absolution aurait pu n’être qu’une marque de bio-cosmétiques parmi d’autres. Sauf que : avec 99% d’ingrédients d’origine naturelle et au moins 50% d’actifs issus de l’agriculture biologique, Absolution affiche d’emblée sa singularité (pour mémoire, rappelons que 10% d’actifs certifiés suffisent à obtenir le label biologique). Et ce n’est pas tout : « Le bio constituait pour moi un préalable incontournable, une évidence », explique la créatrice de la marque, Isabelle Carron. « Mais ça ne suffit pas : pour être pleinement pertinente, j’estime qu’une marque de cosmétiques doit aujourd’hui pousser la démarche plus loin. Il n’y a aucun intérêt à se contenter d’être une énième marque copycat, surfant sur l’argument bio. Il faut pouvoir apporter quelque chose de nouveau ».

Différente sera donc l’approche cosmétique d’Absolution, façonnée par l’intérêt croisé de sa fondatrice pour la beauté, les plantes et la systémique. Une logique holistique, inspirée de l’herboristerie, qui s’articule autour de deux propositions fortes – des cosmétiques mixtes mais entièrement customisables – et d’un concept central, précisément issu de la systémique : le mix & match.

Mix & Match

« Tout interagit avec tout », explique Isabelle Carron. « Il existe un lien fort entre nos émotions et nos organes, entre notre état psychologique, notre état de santé et notre environnement (climat, saison, degré de pollution…). Notre peau étant un écosystème à part entière, elle évolue et se modifie constamment et cela dépend moins du genre – homme ou femme – que du contexte. Donner la même nourriture chaque jour à sa peau n’a pas plus de sens que n’en aurait le fait de manger jour après jour la même chose ».

D’où l’idée du mix & match pour obtenir des combinaisons cosmétiques sur mesure afin de coller à chaque moment (ou « humeur ») de la peau : « Il s’agit de se reconnecter aux besoins réels de notre peau. À partir d’une combinaison de crèmes et de sérums ultra-concentrés (nos boosters), on peut composer soi-même, chaque jour, la formule qui apportera les éléments dont notre peau a besoin et ce, au moment où elle en a besoin ».

Avec une crème et deux boosters, Isabelle Carron affirme qu’il est ainsi possible de répondre à la majorité des problématiques cosmétiques de n’importe quel type de peau. Et pour ceux que le principe du DIY inquiéterait, elle précise : “Le conditionnement de nos crèmes en pots airless offre des conditions d’hygiène optimales en même temps qu’une longévité des formules comparable à celle de cosmétiques conventionnels, alors même que nous n’utilisons pas de conservateur ni d’additif”.

Une esthétique doucement craft

Des caractéristiques techniques qui ne le cèdent en rien à l’esthétique. Pour preuve, les packagings des collections Absolution ont été primés lors de leur lancement. Ceci n’étant sans doute pas étranger à cela : avant de mettre les mains sous le capot, Isabelle Carron a en effet officié en tant que directrice de création dans différentes agences, puis à la tête de son propre studio de stratégie et de design alias JaK (Just a Kiss). Une créativité qui s’exprime ici – et bien sûr – sur un mode résolument durable :

La quasi-totalité de nos packagings primaires est en plastique recyclable et nous utilisons beaucoup de packaging en PP afin de suivre le référentiel COSMOS. Nous avons par ailleurs choisi des flacons en PET 100% PCR (post-consumer recycled) : un plastique recyclé qui peut être recyclé à nouveau ». Absolution a également fait appel au fournisseur italien Pibiplast qui développe des flacons à partir de plastique recyclé provenant de bouteilles d’eau de source et les packagings de ses gammes de rouges à lèvres sont en SAN régénéré de chez Leoplast : « Cette société d’injection plastique est très active en matière de bio-plastiques. Elle développe notamment des packagings élaborés à partir de chutes de matières plastiques provenant d’autres productions ». Enfin, tous les packagings secondaires de la marque sont en papier recyclé et recyclable : « Nous travaillons exclusivement avec un papier Fedrigoni de fort grammage, composé à 40% de fibres recyclées et 5% de fibres de coton. Les étuis sont imprimés avec des encres végétales et assemblés sans aucune colle, selon les techniques traditionnelles de l’origami. Une esthétique doucement craft comme un écho à la pureté revendiquée des galéniques.

Il était important pour moi de conserver un paramètre humain jusque dans le façonnage de nos packagings

Isabelle Carron. Fondatrice ABSOLUTION

Linkedin
Viadeo
Imprimer